Sélectionner une page

Bien que nous ayons actuellement l’impression d’être en plein mois d’août, vu la météo chaude et ensoleillée, nous sommes bel et bien au mois de mai… Sachant que nous sommes en pleine période des saints de glace, qui marque normalement chaque année une dernière chute des températures avant les beaux jours. C’est un signe qui trompe rarement : nous allons tout droit vers une canicule pour l’été 2022. Il s’agit alors de s’y préparer dès maintenant, afin de préserver sa santé et son bien-être. Nous allons faire le tour de toutes les principales mesures à prendre contre la chaleur et plus généralement des effets d’un soleil de plomb.

La crème solaire, c’est maintenant

Certes, nous ne sommes pas encore en été sur la plage, mais choisir un soin solaire visage et un autre pour le corps, c’est à faire dès à présent. Sans plus attendre, car les rayons UV du soleil sont d’ores et déjà agressifs pour notre peau, d’autant plus aux parties les plus fines et vulnérables. C’est notamment le cas du visage, exposé en permanence à l’air libre, contrairement au reste de notre corps. Nous conseillons une crème solaire adaptée pour le phénotype de sa peau, sachant que plus elle est claire, plus il faudra un indice de protection élevé. Contrairement à une idée reçue, un écran total n’empêche pas le bronzage : alors n’hésitons plus.

Prévoir de quoi rafraîchir l’atmosphère

Il est temps de faire le bilan sur notre équipement destiné à nous rafraîchir chez soi (mais aussi au bureau). Est-ce qu’on a assez de ventilateurs pour toute la famille et dans toutes les principales pièces de vie ? Il est fort à parier qu’il y aura une rupture de stock cet été, si la canicule est bien installée. Ou alors, les prix seront très élevés. On peut aussi opter pour un climatiseur, mais c’est souvent assez énergivore bien que très agréable pour apporter de la fraîcheur à la maison.

S’ombrager et s’hydrater

Ce n’est pas forcément utile maintenant, surtout dans la moitié nord du pays, mais il est toujours bon de rappeler qu’il faut toujours s’ombrager lors des grosses chaleur. Que ce soit en fermant la journée les volets et les fenêtres, pour les rouvrir une fois le soleil couché, mais aussi en portant sur soi un chapeau ou une casquette. Quant à la question de l’hydratation, c’est à ne pas négliger, et ce, dès ce jour-ci. Nous pouvons déjà constater autour de nous des premiers cas de déshydratation, alors que les températures n’ont pas encore dépassé partout les trente degrés ! Nous ne buvons pas assez et il faut toujours se dire que lorsqu’on a soif, il est presque trop tard, la déshydratation a déjà commencé son œuvre sur notre corps. Chez nos aînés, c’est d’autant plus important qu’ils ont moins le réflexe de boire de l’eau. Il convient donc à la famille ou plus largement aux proches de s’assurer que les anciens s’abreuvent régulièrement dans la journée et bien plus qu’un litre et demi d’eau ! Une mesure qui peut s’associer à un brumisateur manuel, toujours très agréable pour eux.